Passer au contenu principal
Rapport d’enquête

Les entreprises sont-elles prêtes à affronter le risque de réputation ?

Février 9, 2022

WTW a interrogé 500 cadres supérieurs du monde entier sur la préparation des entreprises face à une crise de réputation. Nos résultats suggèrent que les entreprises doivent faire davantage pour atteindre le plus haut niveau de maturité dans la gestion de ces risques.
Motor Fleet
N/A

La réputation d'une entreprise est longue à construire mais peut être détruite en quelques secondes. À l'ère des médias sociaux, l'éventail des facteurs de risque et la vitesse à laquelle ils peuvent évoluer ont augmenté.

Alors qu'il fallait autrefois une grave défaillance de produit ou une fraude financière pour ternir la réputation d'une entreprise, un tweet malencontreux peut aujourd'hui causer les mêmes dommages.

Un incident peut sembler sortir de nulle part et se propager rapidement.

  • Alors comment prévoir, quantifier et se préparer à un incident de réputation ?
  • Et comment limiter les dommages causés à votre marque et à vos revenus si une crise survient ?

Nous avons demandé à 500 cadres supérieurs du monde entier, issus de différents secteurs, d'expliquer leur approche.

Echantillon et méthodologie de l'enquête

Notre enquête a été menée par notre partenaire de recherche, Coleman Parkes, en novembre 2021, en utilisant la méthodologie téléphone-web.

Nous avons reçu 500 réponses de cadres supérieurs responsables de la stratégie du risque dans leur entreprise. Les répondants étaient basés dans 20 pays d’Europe, Amérique du Nord et du Sud, Asie-Pacifique et Afrique.

Principales conclusions

Les dirigeants sont convaincus qu'ils peuvent résister aux risques de reputation

89 % ont jugé que la capacité de leur entreprise à faire face aux risques de réputation et aux questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) était bonne (66 %) ou très bonne (23 %).

La plupart disposent d'une équipe chargée de gérer le risque de réputation...

9 entreprises sur 10 (90 %) ont déclaré avoir mis en place une équipe chargée de réagir aux événements négatifs pouvant les impacter, tandis que 93 % organisent des exercices annuels pour tester leur capacité à gérer une crise.

Contact

Directeur Europe, Strategic Risk Consulting
e-mail

Contact Us