Passer au contenu principal
Communiqué de presse

Très bonne année d'investissement 2019 pour les plans de prévoyance des entreprises suisses, mais il est trop tôt pour crier victoire

Étude sur le degré de couverture des institutions de prévoyance des entreprises du SLI

8 Juillet 2020

Après une année de rendements très élevés, le taux de couverture des engagements de prévoyance des sociétés du SLI a augmenté d'environ 4 % en 2019. Ce niveau est le même qu'il y a deux ans et la mauvaise année d'investissement 2018 a été compensée. Toutefois, la pandémie COVID-19 a déjà éliminé une partie du rendement des investissements et les perspectives à long terme restent incertaines.
N/A
N/A

L'étude internationale de Willis Towers Watson analyse la situation de la couverture des engagements de prévoyance dans les bilans des 30 principales sociétés du SLI pour tous les plans de prévoyance conformément aux normes comptables internationales IFRS et US-GAAP en Suisse et à l'étranger. 

Les employeurs sont prêts à développer des mesures pour relever les défis futurs.”

Stephan Wildner,
Head of Retirement, Suisse

"Chaque année, nous surveillons les marchés et examinons l'impact sur les engagements de retraite des entreprises suisses. D'après notre expérience et les résultats de nos études, la question des régimes de retraite des salariés est importante. Les employeurs sont prêts à développer des mesures pour relever les défis futurs", explique Stephan Wildner, responsable du département « Retirement » chez Willis Towers Watson à Zurich.

Une année 2019 réjouissante, des perspectives peu rassurantes

Par rapport à l'année précédente, les engagements des plans de prévoyance des sociétés du SLI ont augmenté de 4,6 milliards de francs (+2,2 %). Au cours de la même période, les actifs des plans de prévoyance ont augmenté de 8,8 milliards de francs (+4,8 %), de sorte que le taux de couverture des sociétés du SLI a augmenté de 4 %, passant de 81 % en 2018 à 85 %. Si les taux d'actualisation n'avaient pas baissé davantage depuis 2018, le résultat aurait été encore plus positif.

Cependant, il n'est pas approprié d’être rassuré dans le contexte actuel. Après tout, le déclenchement de la crise COVID-19 a secoué les marchés des investissements au premier trimestre 2020 et a effacé une grande partie des rendements élevés des investissements de 2019. Bien que le deuxième trimestre de 2020 ait apporté une certaine reprise, elle n'a pas suffi à compenser l'effet de l'effondrement du marché suite au COVID-19. Cela signifie que les perspectives pour 2020 sont encore floues à l'heure actuelle.  

La baisse des taux d'actualisation à long terme et la hausse des actifs des régimes de retraite ?

On s'attend à ce que les taux d’actualisation stagnent ou même baissent encore à long terme en raison de la politique monétaire prise par les banques centrales pour lutter contre COVID-19. Compte tenu de la charge toujours croissante qui pèse sur les retraités et des faibles taux d'actualisation, les entreprises doivent partir du principe que les besoins de financement des régimes de retraite continueront à augmenter.

L'optimisation de la stratégie d'investissement peut contribuer à augmenter le rendement attendu des actifs tout en maintenant le même niveau de risque.”

Peter Zanella,
expert en caisse de pensions, Suisse

"Les bons résultats d'investissement en 2019 ne doivent pas nous rassurer, comme le montre l'évolution actuelle basée sur COVID-19. Il est donc important d'envisager des mesures pour alléger la charge", déclare Peter Zanella, expert en caisse de pensions chez Willis Towers Watson à Zurich. "L'introduction de plans 1e ou l'ajustement des paramètres de performance et du financement contribuent à stabiliser les obligations. L'optimisation de la stratégie d'investissement peut contribuer à augmenter le rendement attendu des actifs tout en maintenant le même niveau de risque. Cela peut créer de meilleures conditions pour relever les défis à venir", ajoute Zanella.

La Suisse rattrape son retard en comparaison internationale

Le taux de couverture moyen dans les entreprises (américaines), résumé dans l'indice Willis Towers Watson Pension 100, a légèrement augmenté, passant de 86 % à 88 %. Cela signifie que la Suisse (2018 : 81%, 2019 : 85%) rattrape maintenant un peu son retard sur les plans américains. Le taux de couverture des sociétés DAX est passé de 67 % (2018) à 66 %. Par rapport à d'autres pays, la Suisse enregistre de moins bons résultats, principalement en raison du niveau des taux d'intérêt beaucoup plus bas résultant de la politique de taux d'intérêt négatifs de la Banque nationale suisse. 

Développement parallèle du positionnement sur base internationale

Diminution spécifique des niveaux de degré de couverture

Informations générales sur l'étude

L'étude sur les risques liés aux pensions, réalisée par Willis Towers Watson, examine les obligations en matière de pensions ainsi que le niveau et l'évolution des charges de retraite des sociétés cotées au Swiss Leader Index (SLI). Cet indice est composé des 20 sociétés du SMI et des neuf plus grandes des 30 valeurs du SMI Mid Cap. L'ISL contient donc les 30 plus importantes valeurs du marché suisse des actions et comprend les principales sociétés cotées du pays. 

Willis Towers Watson a analysé les engagements de prévoyance des sociétés SMI et SLI en 2019 conformément aux normes comptables internationales IFRS et US GAAP. Les résultats diffèrent donc fondamentalement des données publiées par les caisses de pension suisses selon les Swiss GAAP RPC26. 

L'objectif de l'étude sur les risques liés aux régimes de retraite réalisée par Willis Towers Watson est d'obtenir une vue d'ensemble de la situation des entreprises suisses et de créer ainsi une base solide pour l'élaboration de mesures spécifiques pour chaque entreprise.

Related content tags, list of links Communiqué de presse
Contact us